Etude sur la théorie du complot du 11 septembre 2001

Les attentats du 11/09/2001 auraient été planifiés de longue date par l'Amérique elle-même. Deux coupables sont généralement désignés : le gouvernement Américain et les Illuminatis. Ces attentats eurent comme conséquence voulu la guerre en Irak (principalement).Cette théorie s'appuie sur des arguments: c'est donc sur ces derniers que nous baserons notre étude.

  • I- Les tours jumelles
  • II- Le Pentagone
  • III- Théorie de la non-intervention

 

I- Les tours jumelles :

Le pliage de certains billets de dollars Américains laisseraient apparaître un schéma des attentats du 11 septembre, ce qui signifie qu’il s’agit là d’un complot planifié.

→ Les billets dont il est question furent inventés 48 ans avant l’existence des tours, et faire apparaitre des dessins grossiers n’est pas compliqué à force de plier un billet dans tous les sens. D’autre part, il n’y a aucun intérêt pour des comploteurs d’organiser de tels aveux publics.

Outre le crash planifié des avions, des explosifs auraient placés à différents étages, principalement sur les 4 arrêtes de l'immeuble: en effet on constate que les tours tombent verticalement en chute libre.

→  Une telle masse de débris tombe obligatoirement verticalement, le contraire serait problématique vis-à-vis des lois de la gravité. D’autre part, les tours ne tombent pas en chute libre car on remarque que les débris chutent plus rapidement que le haut des tours, ralentis par le reste du bâtiment ; et elles ne tombent pas droites mais légèrement de travers, comme on peut le voir sur les vidéos et photos. Pour finir, comment des explosifs disséminés aux 4 coins de bâtiments comme ceux-ci auraient été placés, sachant que tout l’espace était réservé pour des bureaux ? Quelqu’un les aurait forcément vus au cours de la journée.

Les avions n’ont pas pu entrainer la chute des tours car la structures de ces dernières sont en acier, et l’acier ne fond qu’à 1 500°C, or le kérosène (carburant des avions) ne brûle qu’au maximum à 1000°C.

→  L’acier fond effectivement à 1500°C, mais il n’a pas besoin de se liquéfier pour perdre de sa résistance mécanique ! A 350°C ce métal perd 50% de sa résistance structurelle et quasiment 90% à 1000°C.

→ On voit clairement de la fumée être éjectée à certains étages lorsque les tours s’écroulent, ce qui est la preuve de la présence d’explosions.

→  Ces fameuses éjections de poussière ont lieu de façon totalement aléatoire pendant la chute des tours or, s’il s’agissait d’explosions contrôlées, cela aurait lieu avant et surtout tout en même temps pour lancer la destruction. Mais alors, qu’est ce qui explique un tel phénomène ? Prenez un sac en plastique, gonflez le et frappez un grand coup dedans : Il explose car le plastique s’est perforé pour laisser passer l’air monté en pression. Maintenant, demandez-vous ou va l’énorme volume d’air contenu dans les Twin Towers lorsque celui-ci est compressé par les étages lors de la chute ? Il s’en va vers l’extérieur, et fait sauter en priorité les vitres les plus affaiblies, ce qui explique le côté vaguement aléatoire. Comme en plus le souffle d’air éjecte débris et poussières, on a la vague impression que quelque chose à exploser.

Tous les témoins, pompiers et survivants qui disent avoir entendu des explosions. Comment est-ce possible s’il n’y en a pas eu ?

→  Il est normal d’entendre des bruits d’explosions quand deux avions de lignes heurtent des tours à 800 km/h avec 35 000 litres de kérosène à leur bord.

→ Afin que les tours ne s'effondrent pas horizontalement mais sur elles-mêmes, des charges d'explosifs d'angles furent utilisés dans le sous-sol: les poutres de métal servant à maintenir les bâtiments furent coupés en diagonales, toutes sous le même angle : c’est en tout cas ce que l’on peut constater sur les clichés pris après l’accident.

→  En réalité si les poutres de métal étaient coupées en diagonales, c’était à cause des pompiers : les photographies en question furent prises au moment même où des centaines de pompiers fouillaient les décombres à la recherche de survivants en utilisant des torches pour découper les barres d’acier bloquant leur passage. De plus, une explosion destiné à briser de telles poutres en métal (car on parle des Twins Tower, et non pas d’un simple HLM) ne causeraient certainement pas des coupures aussi nettes que celles que l’on peut apercevoir sur les photos.

→ Le bâtiment voisin connu sous le nom de « WTC7 » c’est écroulé peu après alors qu’il n’a subi aucun crash et aucune explosion.

En effet, mais il a subit la lourde chutes de débris : les balcons de la façade sud se sont effondrés, et toute la façade fut victime d’un incendie. Le bâtiment s’est donc effondré en suivant l’impact du plus gros trou, chose qui ne se serait pas produite si la destruction était contrôlé à moins d’avoir prévu à l’avance la localisation des dégâts.

 

II- Le Pentagone

→ Ce n’est pas un avion qui a heurté l’aile du Pentagone mais un missile : Il n’y a aucun débris d’avion sur la pelouse en face du Pentagone. De plus, le trou de l’impact à un diamètre de 25 mètres environ, or l’avion fait 38 mètres.

Il y a bel et bien des débris de l’avion sur la pelouse : la rareté des photos de cette dernière ne signifie pas l’absence de débris. D’ailleurs on en voit sur les rares clichés pris de l’extérieur. Pour le trou dans la façade, il y a une explication simple : les ailes de l’avion ont été arrachées dans l’impact, l’une lorsque l’appareil a percuté le sol et l’autre dans le choc avec la façade. C’est donc le fuselage principalement qui a fait le trou et non pas l’envergure complète de l’avion - ailes comprises.

Si c’était vraiment un avion, il aurait bousillé toutes les fenêtres de la façade du pentagone. Or, on en voit plein juste au-dessus du trou qui sont intactes. C’est donc forcément qu’un objet plus petit l’a heurté, comme un missile par exemple.

Le Pentagone est un bâtiment stratégique et militaire, conçu avec des « fenêtres résistants au souffle ». Constater que des fenêtres anti-souffle d’explosion peuvent bel et bien résister à un souffle d’explosion n’a rien d’exceptionnel.

Pourquoi le gouvernement s’est dépêcher de recouvrir une partie de la pelouse du Pentagone avec du sable, si ce n’est pour camoufler des preuves ?

Simple : Pour éviter aux dizaines de camions de chantier (et de pompier) de finir bloquer dans la boue : aucun engin de chantier ne travaille sur de la terre meuble, au risque de finir embourbé.

 

III- Théorie de la non-intervention

Cette théorie affirme que le gouvernement américain avait connaissance des attaques à l’avance et a simplement laissé faire les choses sans intervenir ou en intervenant de façon minimale pour paralyser les défenses du pays.

Pourquoi donner l’ordre aux avions de rester au sol si ce n’est pour garantir la réussite de l’attentat ? Comment expliquer qu’aucun avion ne soit parti des 28 bases aériennes à portée des 4 avions détournés ?

→ Lors du 11 septembre, seul 14 chasseurs étaient en alerte dans les 48 états principaux et aucun réseau d’alerte automatique n’était prévu pour prévenir le NORAD d’éventuelles disparitions d’avions. Du coup, tout s’est fait relativement lentement par téléphone. Pour ne rien gâcher, le réseau de radar du NORAD fonctionne pour les menaces extérieurs au pays, l’intérieur des terres n’étaient, avant le 11 septembre, pas vu comme à risque au niveau aérien et il leur a donc été impossible de détecter les avions détournés dans les temps. Donc nul besoin de participation actif du gouvernement.

L’interception d’avions qui ne répondent pas aux tours de contrôle sur le sol américain est une procédure standard de routine, ils le font tout le temps ; Ils sont capable d’arriver sur l’appareil suspect en à peine quelques minutes. Ils ont donc dû faire un effort délibéré pour ne pas intercepter.

→ Avant le 11 septembre seul 1 avion avait eu droit à l’interception : un petit learjet dont les passagers et le pilote étaient tombé inconscient à cause de la dépressurisation de la cabine. Pour ne rien arranger, contrairement aux avions du 11 septembre, le transpondeur de l’appareil n’avait pas été désactivé, le rendant facilement repérable au radar. Malgré cela, il a fallu 1h16 à un F16 pour le rejoindre. Lors des attentats, les transpondeurs étaient coupés et ils avaient beaucoup moins de temps pour réagir. La confusion générale à fait le reste.

D’après des sources officielles, le gouvernement américain savait précisément ce qui allait se passer grâce à divers mémos de la CIA et il n’a rien fait. Ils sont donc tout aussi responsables.

→ Ce n’est pas vraiment ça. Il a été confirmé que Bush a reçu un mémo le 6 août 2001 qui disait "Ben Laden déterminé à attaquer à l’intérieur des Etats-Unis" sans précision sur ses cibles et Cofer Black, le chef de la CIA de l’époque, a annoncé au cours d’une conférence du 15 août 2001 "Nous allons bientôt être attaqués, beaucoup d'américains vont mourir, et il se peut que ce soit aux USA même" là encore, il l’a confirmé lui-même, il n’avait pas de renseignement précis sur la forme que prendrait cette attaque. Sachant que jusqu’au 11 septembre, tous les attentats de la planète étaient des attentats à la bombe (ou à la voiture piégé) dans des métros ou des hôtels, il était impossible de prévoir l’ampleur d’une telle catastrophe.

 

En conclusion :

Malgré leur apparent "bon sens", les diverses théories du complot entourant le 11 septembre sont pour la plupart totalement aberrantes, dépeignant tour à tour un gouvernement d’Illuminatis parfaitement infaillible et bénéficiant d’une logistique illimité et de l’autre, les pires erreurs et oublis possible que des novices puissent faire. De plus, tous les faits scientifiques et physiques concordent parfaitement avec un véritable attentat, et en aucun cas d’un complot. Par ces motifs, la théorie du complot du 11 septembre 2001 est rejetée.

 

 

Sources:

Merci à Cerebrus pour sa structure argumentaire qu'il m'a permis de réutiliser: http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/01/08/634-les-theories-du-complot-du-11-septembre-cest-vraiment-nimporte-quoi

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_du_complot_%C3%A0_propos_des_attentats_du_11_septembre_2001

http://www.sceptiques.qc.ca/ressources/lectures/auteurs/bellemare/complot

http://rue89.nouvelobs.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/04/le-vrai-et-tous-les-faux-complots-du-11-septembre

http://rue89.nouvelobs.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/03/pourquoi-leffondrement-des-tours-netait-pas-une-demolition-con

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×