Etude d'une potentielle existence extraterrestre

Une théorie veut que les extraterrestres soient déjà parmi nous, et utiliseraient toutes sortes d’ovnis pour voler dans notre espace aérospatial. L'hypothèse extraterrestre est fondée en partie sur la possibilité de l'existence d'êtres extraterrestres évolués dans l'Univers. Ses défenseurs tiennent compte pour cela des résultats de l'équation de Drake (suggérée par Frank Drake dans les années 1960 afin de tenter d'estimer l'espérance mathématique du nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec qui nous pourrions entrer en contact), même si celle-ci est critiquée en raison de la grande marge d'erreur à l'heure actuelle pour chaque variable intervenant dans l'équation.

  •  I- Eléments pour et contre l'Hypothèse Extraterrestre (HET)
  • a)- Des témoignages troublants
  • b)- Un silence révélateur?
  • c)- Théorie de la non-ingérence
  • II- Dans la presse, l'histoire et la loi
  • a)- Témoignages importants sur le contact avec les extraterrestres
  • b)- Affaires importantes
  • c)- Lois sur le contact Extraterrestres
  • d)- Lois françaises
  • III- Etude sur les visiteurs
  • a)- Hypothèse sur la nature des extraterrestres
  • b)- Hostiles ou amicaux?
  • Conclusion
  • Annexe: Quelle pourrait être l'apparence/les facultés des extraterrestres?


I- Eléments pour et contre l’hypothèse extraterrestre (HET) :
 

a)- Des témoignages troublants

L'histoire de l'ufologie regorge d'affaires et de témoignages relatant les rencontres avec des êtres présentés comme de nature extraterrestre (certains témoignages sont plus que troublants, mais il est impossible de tout retranscrire ici à cause de leurs nombre trop élevés. Vous pouvez en trouver un exemple parmis tant d'autres ici). Selon la terminologie de l'astronome J. Allen Hynek, une rencontre rapprochée du troisième type ou RR3 est le fait de la rencontre par des témoins directs d'êtres qui ne proviennent pas de notre planète, en liaison avec une observation d'OVNI. Bien qu'il ne s'agisse que de témoignages, ces rencontres laissent parfois des traces comme par exemple à Valensole en 1965 dans le champ de Maurice Masse. Une RR3 des plus intéressantes eut lieu le 16 septembre 1994 avec les enfants d'une école de Ruwa au Zimbabwe (voir vidéo ci-dessous). La qualité des témoignages et leur concordance ont incité le psychiatre John E. Mack à qualifier leur récit de hautement probable. Le même jour, au même moment, dans la ville de Metepec au Mexique, Sara Cuevas observa des ovnis à la description identique. Un écho radar fut récupéré à l'Aéroport International de Mexico. La nuit suivante, le même témoin filma une silhouette lumineuse. L'analyse de la vidéo le 25 mai 2008 révéla des caractéristiques morphologiques semblant corroborer la description des enfants de l'école de Ruwa.


De plus, de nombreux témoignages célèbres font part d'enlèvements, comme c'est le cas pour les quelques uns qui sont réunis sur cette page.
L'HET sous-tend aussi l'hypothèse de l'enlèvement par les extraterrestres d'humains pour leur faire subir des examens médicaux et leur injecter un implant extraterrestre. Certains de ces implants ont été retirés notamment par le Dr Roger K. Leir et huit d'entre eux étaient parfaitement identiques. Ils sont en analyse dans divers laboratoires.

b)- Un silence révélateur?

Search for Extra-Terrestrial Intelligence (SETI, que l’on peut traduire par « recherche d’une intelligence extraterrestre ») est un programme d’origine américaine qui date des années 1960. Il regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu’une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d’origine. Les projets analysent le spectre électromagnétique provenant de l’espace et essaient de détecter les signaux par opposition au bruit aléatoire. Depuis les années 1960 pour SETI et depuis le 17 mai 1999 pour SETI@home, aucune preuve d'intelligence extraterrestre présumée n'a pu être établie. D’ailleurs aucun ovni ou être extraterrestre n’a jamais été récupérer officiellement.

c)- Théorie de la non-ingérence:

En réponse à l'argument ci-dessus intervient la théorie de la non-ingérence: cette hypothèse (initialement intitulée "hypothèse du zoo galactique" par John A. Ball) est une des hypothèses avancées en réponse au Paradoxe de Fermi, au sujet de l'apparente absence d'évidence de l'existence d'une vie extraterrestre. Pour les partisans de cette hypothèse, les extraterrestres existeraient bien et seraient assez avancés technologiquement pour pouvoir communiquer et entrer en contact avec nous. Néanmoins, rien ne permet de dire que ces visiteurs souhaitent vraiment être connus de manière évidente trop rapidement. En effet, l'avance qui permettrait à une civilisation « de Fermi » de nous connaitre suppose une évidente maturité du voyage, des explorations et des rencontres. Elle implique sans doute aussi un niveau de connaissances et une différence, peut-être inimaginables pour nous, dans les domaines technique, technologique, culturel, spirituel même. Ils pourraient donc se contenter de nous observer de loin, sans essayer d'interagir avec nous, de la même façon que tout contact est désormais interdit avec certaines tribus de l'Amazonie pour ne pas les perturber et, à terme, les détruire. C'est ce qui risquerait probablement de se produire pour nos civilisations en cas de contact brutal avec des extraterrestres.
En 1973, John A. Ball, proposa « l'hypothèse du zoo galactique » dans la revue Icarus, une revue internationale sur les études du système solaire. En tant que radioastronome affecté au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, il avança très sérieusement l'idée que la Terre était un « zoo » et que des extraterrestres étaient chez nous, déjà occupés à nous observer.

 

II- Dans la presse, l'histoire et la loi

a)- Témoignages importants sur le contact avec les extraterrestres:

John F. Kennedy a adressé le 12 Novembre 1963 un mémorandum au directeur de la CIA : “Objet : Examen de la classification de tous les dossiers ovni concernant la sécurité nationale“. Il demandait de réexaminer les cas les plus menaçants afin de les identifier et d’établir une distinction claire entre le connu et l’inconnu.

Jimmy Carter pendant sa campagne présidentielle, en 1977: Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d'OVNI soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les OVNI existent parce que j'en ai vu un.

Ronald W. Reagan  pendant la 42ème Assemblée Générale des Nations Unies, en 1987: Obsédés par les rivalités du moment, nous oublions souvent tout ce qui unit les membres de l'humanité.

Peut-être avons-nous besoin de quelque menace mondiale extérieure afin de prendre conscience de ce lien. Je pense quelquefois que nos différences disparaîtraient très vite si nous devions faire face à une menace extraterrestre. Et pourtant, je vous le demande : Une force extraterrestre n'est-elle pas déjà parmi nous ?

M. Mikhaïl Gorbatchev, Président de l'URSS, 16 février 1987 lors d'un discours officiel : Au cours de notre rencontre à Genève, le Président des Etats-Unis m'a dit que si la Terre était confrontée à une invasion d'extraterrestres, les Etats-Unis et l'Union Soviétique réuniraient leurs forces pour la repousser. Je ne discuterai pas cette hypothèse, bien que je pense qu'il est encore trop tôt pour s'inquiéter d'une telle intrusion. Le phénomène OVNI existe vraiment, et il doit être traité sérieusement.

M. Robert Galley, Ministre de la Défense française, en 1974 à la radio France Inter : Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant. Je crois que l'attitude d'esprit que l'on doit adopter vis-à-vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c'est-à-dire qu'elle ne consiste pas à nier à priori. Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd'hui parfaitement élémentaires, qu'il s'agisse de la piézo-électricité, de l'électricité statique, sans parler d'un certain nombre de phénomènes liés à la biologie. En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu'à un instant déterminé on s'aperçoive que cinquante ans auparavant on ne savait rien et qu'on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes.

Lord amiral Hill-Norton, chef d’état-major du ministère de la Défense de Grande-Bretagne, président du conseil militaire de l’OTAN, s’exprima à la BBC en février 1974: Le fait que des objets, observés dans notre atmosphère ou même sur la terre ferme, ne puissent être assimilés à des objets construits par l'homme ou à un quelconque phénomène physique connu de nos scientifiques, semble évident. Un très grand nombre d'observations ont été rapportées par des personnes dont le sérieux me paraît indiscutable. On sait maintenant que nombre d'entre d'eux ont été des observateurs compétents, tels que des officiers de police ou des pilotes civils et militaires. Leurs observations ont bien souvent été confirmées par des dispositifs techniques tels le radar ou, de manière encore plus crédible, des interférences avec divers appareillages électroniques.

Général Douglas Mac Arthur, le 8 Octobre 1955: Les nations du monde devront s'unir car la prochaine guerre sera interplanétaire. Les nations de la Terre devront un jour faire front commun contre une attaque de peuples extraterrestres. Et le 12 mai 1962: Vous affrontez maintenant un nouveau monde, un monde de changements. Nous parlons en termes étranges, de l'exploitation de l'énergie cosmique, de l'ultime conflit entre la race humaine unie et les forces sinistres d'un autre système planétaire de la galaxie.

Henry Kissinger, le 21 mai 1992 : Aujourd'hui, les américains seraient outrés si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour rétablir l'ordre. Demain, ils leur en seront reconnaissants ! Ceci est spécialement vrai si on leur disait qu'il existe une menace extérieure, réelle ou fictive, mettant en péril notre existence même. Alors tous les peuples du monde supplieront leurs dirigeants de les délivrer de ce mal. Tout le monde craint l'inconnu. Quand les gens connaîtront ce scénario, ils abandonneront leurs droits individuels en échange de la protection de leur bien-être par les gouvernements. Il me semble évident que les gens ne sont pas prêts à entendre tout ce que savent certains de nos dirigeants. Peut-être que nos visiteurs extraterrestres peuvent décider qui est prêt pour la vérité et qui ne l'est pas. Peut-être est-ce une question de choix individuel.

Amiral Roscoe H. Hillenkoetter, ex directeur de la C.I.A, 27 février 1960, dans une lettre adressée au congrès et rapportée par le “New York Times” : Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques. Derrière la scène, discrètement, des officiers de haut-rang de l'Armée de l'Air s'occupent des OVNI. Mais, par le secret officiel et le ridicule, on a amené les citoyens à croire que les OVNI sont des absurdités. Pour cacher les faits, l'Armée de l'Air a réduit au silence son personnel. Et en 1986: Des objets inconnus sont dirigés par une force intelligente... Il est impératif que nous apprenions d'où ils viennent et quel est leur but.

Edgar Mitchell, qui fut le sixième astronaute américain à avoir posé le pied sur la Lune (il était le pilote du module lunaire de la mission Apollo 14) a lui aussi témoigné lors d’une interview par Nick Margerisson le 23 juillet 2008. Il affirma qu’il savait de source sûre que nous n’étions pas seuls dans l’univers, même si la question de savoir qui étaient les E.T et d’où il venait restait une question mystérieuse (et que notre système solaire n’abritait aucun autre forme de vie évoluer à part la nôtre). De même, nous serions régulièrement visités par ces êtres, et certains gouvernement sont au courant mais restent encore assez hermétique sur le sujet (depuis environ les années 40). Il affirme également que le crash de Roswell en 1947 fut réel, et qu’il existe des « cercles d’intelligence » dans lesquels la vérité au sujet de la présence des E.T est discutée librement. Toujours selon lui, certains ovnis que la population apercevrait seraient fabriqué par des humains dans le but d’imiter la technologie Aliens (ou peut-être dans le cadre de la rétro-ingénierie).

 

 Introduction du "Citizen Hearing on Disclosure" s'étant déroulé à Washington en 2013. Vidéo complète non traduite, vous pourrez donc la retrouver en entière en VO sur ce site (mais il faudra payer)

 

b)- Affaires importantes:

L'affaire de Roswell désigne un évènement (incontournable en ufologie) qui est survenu en juillet 1947 : William Brazel, un fermier possédant un Ranch non loin de la ville de Roswell (Nouveau-Mexique, USA) découvre des débris éparpillés sur ses terres sur environ 80 m de large et 1 km de long. Le 7 juillet, Brazel confie au shérif Wilcox qu'il croit avoir trouvé une soucoupe volante. Comme beaucoup d'habitants dans le secteur, Brazel avait déjà récupéré des débris de ballons météo. Intrigué par l'aspect des matériaux, il décide de les montrer à ses plus proches voisins situés à plusieurs kilomètres de là, la famille Proctor. Ceux-ci lui conseillent alors de contacter le shérif de Roswell, lequel juge opportun d'avertir la base militaire la plus proche. Le lieutenant Walter Haut, porte-parole du Roswell Army Air Field (RAAF), fait alors un premier communiqué de presse à la demande du colonel William Blanchard, commandant de la base de Roswell, annonçant qu'ils ont récupéré un disque volant (flying disc) écrasé près d'un ranch à Roswell, déclenchant ainsi un fort intérêt de la part des médias du monde entier. Le lendemain, le brigadier général Ramey de la base de Fort Worth, où ont été transportés les débris par avion pour examen, publie un rectificatif annonçant que le disque volant était seulement un ballon-sonde. Une conférence de presse est organisée dans la foulée, exposant aux journalistes des débris facilement identifiables de l'objet écrasé, confirmant officiellement la thèse du ballon. Depuis, un débat fait rage sur la nature de l’objet retrouvé à Roswell. Pour plus d’informations sur les arguments pour ou contre, rendez-vous sur ce lien, sur celui-ci ou celui-là.

La bataille de Los Angeles est le nom donné à un événement survenu dans la nuit du 24 au 25 février 1942, au-dessus de Los Angeles, en Californie, aux États-Unis. Plusieurs objets volants non identifiés survolent le ciel de Los Angeles. Au départ, les autorités pensent qu'il s'agit d'une attaque de l'aviation japonaise comme à Pearl Harbor quelques mois plus tôt. À 3 h 16, un objet volant est aperçu au-dessus de Santa Monica et déclenche la décision d'ouvrir le feu ; la DCA utilisera ses canons antiaériens pendant plusieurs heures. Plus de 1 400 obus sont envoyés, sans que ceux-ci ne touchent une seule fois l’objet, pourtant totalement immobile dans les airs. De nombreux témoignages font état de la présence de plusieurs objets volants, de différentes formes et tailles, souvent confondus avec les obus et fusées éclairantes de la défense antiaérienne. Les projecteurs de la ville tentent de repérer les aéronefs et balayent le ciel de Los Angeles. À partir de 4 h 14, les tirs de la DCA deviennent sporadiques. Le couvre-feu est levé le matin à 7 h 21. Trois civils avaient été tués par des retombées d'obus et trois autres moururent d'une crise cardiaque due au stress. L’objet stationnaire (pourtant cerner par  les projecteurs de la DCA) n’a jamais été retrouvé par la suite. Les Japonais déclarent à la fin de la guerre qu'ils n'ont jamais envoyé de force aérienne au-dessus de Los Angeles. Le mystère entourant les événements suscite de nombreuses rumeurs. Certains auteurs interpréteront bien plus tard ces événements comme la manifestation d'ovnis.

 

c)- Lois sur le contact extraterrestres

Le 16 Juillet 1969, une loi des USA a été adoptée et appelé la «loi d'exposition extra-terrestre». Cette loi a rendu illégal pour le public d'entrer en contact avec les extra-terrestres ou leurs véhicules. (Titre 14, Section 1211 du Code of Federal Regulations). Toute personne trouvée coupable d'un tel contact pourrait faire à un an d'emprisonnement et avoir une amende de 5000 $. L'administrateur de la NASA a toute autorité pour décider, sans audition, si une personne ou un objet a été "exposé directement ou indirectement à un contact extraterrestre". Il peut également imposer une quarantaine indéterminée, sous garde armée, qui ne peut être cassée par aucune cour de justice.

La loi a été adoptée à l'origine pour protéger la planète Terre de toute contamination biologique possible découlant du programme spatial américain Apollo et d'autres programmes d'exploration spatiale. Il a été suggéré par des chercheurs et des scientifiques que le gouvernement américain était très inquiet que le contact avec des bactéries extra-terrestres pourrait entraîner un fléau mondial. Le système immunitaire de l'être humain ne serait pas en mesure de combattre de telles bactéries, et par conséquent que toute «exposition extraterrestre» doit être prise très au sérieux.

Les communautés ovnistes des USA (comprenant chercheurs, enquêteurs et croyants en l'existence des ovnis), étaient alarmés par cette loi, car les définitions du contact pouvaient permettre au gouvernement américain de poursuivre tout le personnel de la NASA ainsi que des personnes du grand public qui entrent en contact avec les extra-terrestres et leurs véhicules. Cette loi, en contradiction avec la constitution est passée inaperçue au milieu d'un texte global long et fastidieux.

Les associations de défense des libertés ont trouvé cette attitude paradoxale, d'un côté le gouvernement niait son intérêt pour le problème extraterrestre, et de l'autre il y avait une loi qui interdisait tout contact avec les extraterrestres et leurs vaisseaux. Cette loi a été votée avant le départ des trois premiers astronautes de la mission Apollo en partance pour la Lune, soit le 16 juillet 1969 et lorsque ceux-ci sont rentrés sur Terre, ils ont été mis en quarantaine. La NASA a révoqué la loi en 1977 et la loi a été officiellement retirée du Code of Federal Regulations en 1991.

 

d)- Lois françaises

Un arrêté municipal interdit les Ovnis à Châteauneuf-du-Pape: "Aucune raison de le supprimer, il est fait pour être appliqué"

Châteauneuf-du-Pape dans le Vaucluse. Une ville réputée pour ses vins. Mais pas seulement. En 1954, la commune prend un arrêté municipal prohibant le survol, l’atterrissage et le décollage d’aéronefs, dits « soucoupes volantes » ou « cigares volants » sur le territoire communal. Le jeudi 28 octobre 1954, l'Aurore rapporte que Lucien Jeune, maire de Châteauneuf-du-Pape, suite à de nombreuses observations d'OVNIs, a pris un arrêté municipal :

Art. Premier. Le survol, l'atterrissage et le décollage d'aéronefs dits soucoupes volantes ou cigares volants de quelque nationalité que ce soit, sont interdits sur le territoire de la commune.

Art 2. Tout aéronef, dit soucoupe volante ou cigare volant, qui atterrira sur le territoire de la commune, sera immédiatement mis en fourrière.

Art 3. Le garde champêtre et le garde particulier sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté.

 
 

III- Etude sur les visiteurs

a)- Hypothèse sur la nature des extraterrestres

Une récente étude –publiée en France dans différents sites d’informations tels que 20minutes.fr pour ne citer que lui- explique qu’une possible intelligence extraterrestre évoluée aurait plutôt tendance à être une intelligence artificielle, les ordinateurs et les programmes évoluant de façon très rapides et devenant à coup sûr (au terme d’une certaine évolution) plus performant que n’importe quel cerveau biologique. Si les Aliens étaient des robots, cela pourrait-il expliqué leurs apparence très simpliste, toute lisse ? Ou leur manque d’empathie envers les humains ? Une fois les émotions bannies, il ne reste que la curiosité scientifique, le fait de vouloir découvrir plus, d’aller plus loin: serait-ce donc l’explication à l’attitude observatrice des visiteurs (en supposant la théorie de non-ingérence valide), et l’explication des abductions ?

b)- Hostiles ou amicaux?

Il est difficile de dire la position qu’occupent les visiteurs par rapport à nous, mais leurs rapports à l’homme ne sont clairement pas « ouvertement hostile » (autrement nous ne serions plus là depuis longtemps au vu de leurs niveaux technologiques). Toutefois, on ne peut pas dire qu’ils soient amicaux. Les abductions sont souvent réalisés avec violence, et les souvenirs que gardent les enlevés ont généralement un fort impact traumatique (allant jusqu’à engendré des névroses et des phobies). Dans presque tous les cas, on remarque une sorte de désintérêt total pour les émotions humaines : paralysies, empiètement dans la vie privée, mémoire parfois mal effacé après une rencontre difficile pour l’abduit, etc… Beaucoup pensent que ces rencontres sont en fait bénéfiques, et nous aide à progresser sur le plan spirituel. Mais les abduits traumatisés par un enlèvement ne voient-ils pas cet argument comme un double viol ? « Si tu vis cette expérience comme négative, c’est de ta faute ! ». Un peu comme une femme qui vient de se faire violer et dont on l’accuse de l’avoir chercher. Cet argument de « pas assez élevé spirituellement » est assez cruel envers ceux qui souffrent de ces expériences - et peut provoquer une forte culpabilité chez la victime. De plus, ceux qui voient leurs enlèvements comme une expérience bénéfique peuvent être induits en erreur par leurs ravisseurs : il existe le concept de « mémoire écran », c’est-à-dire que la victime peut, au cours d’une hypnose régressive, se rappeler de faux souvenirs agréables pour ne pas découvrir la vérité ; c’est notamment ce qu’a découvert Karla Turner (ancienne professeur de littérature devenue une ufologue célèbre, liens pour des informations complémentaires -dont le concept de mémoire écran- à cette adresse).

Un raisonnement simple est permis : si les Aliens sont vraiment là pour nous aider, alors pourquoi n’interviennent-ils pas pour régler les problèmes de notre monde ? Pourquoi se cachent-ils de la sorte ? Pourquoi faire subir à des êtres humains des traitements si peu orthodoxes ? Pourquoi agir avec tant de vice et de violence ? S’ils étaient là en tant que gardiens, ne devraient-ils pas se montrer en plein jour, nous saluer de façon courtoise et utiliser leur technologie pour au moins protéger les animaux innocents des impacts de la pollution ? Certes, il peut y avoir des implications plus nombreuses et compliqués que celles-ci, qui sont quelques peu simplistes. Par exemple, il existe l’hypothèse que ces êtres nous laissent évolués de notre côté sans intervenir car ce sont nos « missions » de terriens que d’évoluer afin de faire progresser notre âme spirituellement. Mais dans ce cas ils devraient restés totalement passifs vis-à-vis de nous, et non pas venir sournoisement enlever des êtres innocents pour leur faire subir des expériences peu orthodoxes. Leur manque d’empathie et leur désintérêt apparent pour la spiritualité peut être un signe en faveur de l’hypothèse de leur nature artificielle, sans pour autant en être la preuve.

 

Conclusion :

Il existe des évidences – même scientifiques (implants)- de la présence d’extraterrestres de notre Univers. De plus, des dizaines de milliers de témoignages semblent s’accorder sur ce fait, qu’il s’agisse de simples particuliers, de militaires, de pilotes ou de politiciens. L’absence de preuve par le programme SETI ne constitue donc pas un argument suffisamment solide pour contrecarrer cette théorie au vu du grand nombre d’hypothèses pouvant expliquer la réticence des extraterrestres à se montrer. Par ces motifs, la théorie de la présence d’extraterrestres dans notre espace aérospatial et dans l’Univers constitue un sujet suffisamment solide pour être en voie de devenir un fait irréfutable et mériterais d'être abordé avec plus de sérieux.

 

Annexe : Quelle pourrait être l'apparence/les facultés des extraterrestres?

Il est difficile de dire s'il y eu plusieurs races E.T qui nous ont visité, mais au vu de la diversité des ovnis ainsi que des nombreux témoignages décrivant des occupants différents, il semblerait que oui. Ainsi nous pouvons décrire de façon plus ou moins précis tous les vaisseaux observés généralement, Hybrides ou E.T :

Il y a les sphères lumineuses (pouvant changer de couleurs à volonté, souvent petites), des cigares – métalliques semble-t-il (variante de tailles, et de lumières/hublots sur les côtés, souvent très grand et très long, pouvant attendre les plusieurs centaines de mètres), des triangles (généralement avec 3 lumières aux extrémités, taille moyenne) ou soit les fameuses soucoupes appelées plus exactement « disques » par les témoins et la communauté ufologique (la nuit souvent totalement illuminées, rarement mais possiblement avec un trou au centre. Généralement entre 10 et 15 mètres de diamètre). On remarque aussi « les ailes », appelés ainsi en raison de leur forme de « V » et généralement d’un gris métallique uniforme (la plupart seraient aussi petite que nos chasseurs et voleraient en groupe, mais certains cas rapportent des ailes uniques d’une taille avoisinant un terrain de football). Il y a aussi eu quelques cas plus rare de vaisseaux en forme de cônes (pouvant atteindre 130 mètres de diamètre, possédant des "fenêtres" mais difficile de les repérer car le vaisseau est très brillant). Parfois il y a des "assemblages" de vaisseaux comme des sphères qui rentrent dans des cigares ou des triangles. Ces derniers peuvent alors être considérés comme des "vaisseaux mères". Les vaisseaux pourraient atteindre des vitesses incroyables, exécuter des manœuvres surprenantes et dérégler des appareils électriques (notamment les voitures qui tombent souvent en panne lorsqu’un ovni se trouve à proximité). Ils ne feraient aucun bruit (au grand désarroi des cinéastes de films catastrophes) et leurs lumières blanches sont généralement extrêmement puissantes (mais étrangement, pas aveuglantes).

 Les E.T les plus souvent décrits (et supposément ceux retrouvé à Roswell) sont définis par les critères suivants :

1-Ils sont petits (environ 1 mètre 20) et de peau grise ou blanche pâle.

2-Ils ont de grands yeux noirs, une petite bouche et une tête disproportionnée par rapport au reste du corps.

3-Ils communiquent par télépathie (donc la bouche sert sans doute seulement pour se nourrir)

4-Ils peuvent paralyser les êtres humains (télékinésie?). Certains parlent même de dématérialisation (Ether? Autre dimension?).

 

 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Los_Angeles

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vague_belge_d%27ovnis

http://vadeker.net/beyond/contact/lois_sur_les_extraterrestres.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3%A8se_extraterrestre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Roswell#Traces_mat.C3.A9rielles

http://www.unice.fr/zetetique/travaux/460_roswell/index.htm

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Roswell/index.html#RapportAnniversaireDefinitif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×